Le Cnajep s’associe à 12 autres organisations pour adresser une lettre ouverte au Président de la République

 

Le Cnajep s’associe à 12 autres organisations pour adresser une lettre ouverte au Président de la République suite aux annonces concernant la création d’une prime d’activité, issue de la fusion du RSA activité et de la Prime pour l’Emploi, dans le cadre du projet de loi sur la réforme du dialogue social.


22 avril 2015


"Monsieur le Président de la République,

Le gouvernement a annoncé la création d’une prime d’activité, issue de la fusion du RSA activité et de la Prime pour l’Emploi, dans le cadre du projet de loi sur la réforme du dialogue social.

Pour les associations qui se sont investies depuis la conférence de lutte contre la pauvreté de décembre 2012 en faveur de la réforme de l’aide aux travailleurs pauvres et modestes, et dans le cadre de la plateforme inter associative Big Bang pour une autre politique en faveur de la jeunesse, la création de cette prime constitue un progrès indéniable en terme de simplification et de concentration des montants versés en faveur des plus précaires, dès la reprise d’activité, pour réduire le non recours et lutter contre la pauvreté en emploi.

L’ouverture de cette prime à certains jeunes de moins de 25 ans constitue également une avancée pour ce public particulièrement frappé par la crise économique et qui n’accède pas, pour la plupart, aux minima sociaux.

Cependant, la question des apprentis et des jeunes en formation initiale qui ont une activité en parallèle reste entière : travailleurs précaires, ils doivent avoir un accès plein et entier à la prime d’activité. Les exclure de la prime d’activité ou leur en limiter l’accès à des conditions de ressources déconnectées de la réalité de la vie étudiante aujourd’hui (900 euros de revenus mensuels sont évoqués) nous semble discriminatoire et va créer une inégalité de traitement entre des personnes en situation de précarité, ayant des ressources et des revenus d’activité équivalents. Ce choix est clairement défavorable aux étudiants en emploi qui pouvaient percevoir jusqu’à présent la Prime pour l’Emploi et qui sortiront de l’aide en 2016.

Ce périmètre trop restreint de la prime d’activité semble clairement déterminé par le choix d’une réforme à budget constant de l’aide aux travailleurs modestes, par redéploiement des crédits mobilisés en 2014 pour le RSA activité et la Prime pour l’Emploi. De ce fait, il semble impossible de garantir, à budget constant, une réduction effective du non recours et un accès de la prime aux jeunes sans discrimination, sans créer de perdants parmi les autres catégories de bénéficiaires.

Comments are closed.

Le site du CNAJEP

Le Mois de l’ESS

Nuage

Actualités du réseau (367)
Actualités nationales (388)
Actualités régionales (459)
Europe et international (16)
Jeunesse (332)
Non classé (4)

WP Cumulus Flash tag cloud by Roy Tanck requires Flash Player 9 or better.

S'abonner à notre lettre d'info